mars 2021

L’histoire de M.

  « Pourquoi les autres vivent bien et nous on ne vit pas bien ? Pourquoi les africains doivent souffrir autant ? Je suis parti, alors que personne n’aurait le courage de passer ce que nous avons passé. D’aller dans des pays si pauvres, de risquer ta vie de cette manière. Je n’ai jamais pensé

Signature d’une convention de partenariat entre les Instituts français du Maroc, l’ambassade de France et l’UNHCR à la Fondation Orient-Occident de Rabat

Hier à la Fondation Orient-Occident de Rabat: Signature d’une convention de partenariat entr e les Instituts français du Maroc, l’ambassade de France et l’UNHCR en présence de l’Ambassadrice Madame Hélène Le Gal, et le représentant du bureau de l’UNHCR Monsieur Francois Reybet-Degat et de la présidente de la Fondation Orient-Occident Madame Yasmina Filali pour l’organisation

Ecoute sociale

La Fondation Orient-Occident propose un service d’écoute sociale pour les réfugiés et les demandeurs d’asile. Tous les lundis de 9h à 16h.

L’histoire de La Canadienne

« Au Maroc, on ressent fortement la xénophobie contre les subsahariens. Parfois on semble être dans un état de guerre, ils t’agressent et personne ne réagit. » La Canadienne, 34 ans, a quitté son pays, la Cote d’Ivoire, avec son mari et ses enfants à cause de la guerre en 2010. Arrivés au Togo, ils se sont

Formation Photoshop pour arabophones

تنظم مؤسسة شرق-غرب دورات في الفتوشوب عبر الأنترنت أربعة أيام في الأسبوع لمدة شهرين للاجئين العرب وذلك المغاربة. – الرجال: *الإثنين من 18:00 إلى 21:00 *الأربعاء من 18:00 إلى 21:00 *الجمعة من 18:00 إلى 19:30 – النساء: *الثلاثاء من18:00 إلى 21:00 *الخميس من 18:00 إلى 21:00 *الجمعة من 18:00 إلى 19:30 بالنسبة ليوم الأحد يبقى

FITNESS CLASSES

FITNESS CLASSES Tous les semaines : LUNDI – MERCREDI – VENDREDI à 16 H Pour information et inscription contactez: 05 37 79 36 37 – 06 39 03 52 69 EN PRESENTIEL! -100 DH par mois -50 DH pour l’inscription -Gratuit pour les réfugiés

Aujourd’hui je partage mon histoire – L’histoire de Aboubakar

  « Quand j’ai quitté mon pays, mon objectif n’était pas d’aller en Europe et chercher de l’argent. Je ne viens pas d’une famille pauvre, donc mon but n’était pas d’être riche, mais juste de vivre, d’être libre. La liberté est la chose la plus importante. » Aboubacar a quitté la Cote d’Ivoire pendant la crise de